Dém 2

 D'ailleurs, je suis presque morte !! Heureusement, depuis quelques jours, je remonte lentement du fond du gouffre. Merci Jolie-Maman (que j'embrasse au passage, si elle me lit) venue à la rescousse durant près d'1 mois, vue la chiffe, la loque, la guenille que j'étais !! Je vous passe les détails, les péripéties, les crises et les joyeusetés liés à ce déménagement épique. Si je vous dit qu'il a fallu 4 jours, en tout, aux déménageurs, pour charger le camion et la remorque, tailler la route et décharger, vous aurez compris ;-) Eux-mêmes ont avoué qu'ils avaient ce genre de cubage tous les 5 ou 6 ans, environ. C'est dire !! Le gros est installé. Reste à continuer de trier et virer tout ce qui, au final, se révèle inutile car impossible à caser, avec une réduction de surface de 70m2 ; à conditioner intelligemment quelque part tout ce que nous gardons et qui n'a pas de place : genre les 3/4 des livres qui représentent entre 5 et 6 bibliothèques (réduites à une dans le séjour).

Dém 1

 Le fignolage du genre déco, cadres et bibelots (certaines babioles ont déjà trouvé une place) viendra progressivement. Là encore, tout ne pourra pas être réinstallé en tableaux, miroirs et gravures et il faudra conditionner. Le chantier prioritaire, actuellement, est l'installation la mieux pensée de la "quisouine", notamment avec l'achat d'une plaque de cuisson et de meubles intelligents. Nous nous contentons, pour l'instant, du micro-ondes et du four, lequel était encastré dans notre cuisine équipée d'Albi et nous appartient puisque nous l'avions acheté, lorsque celui qui était intégré avait lâché, juste à notre arrivée, et que notre magouilleur, margoulin, embobineur, pipeauteur d'ancien proprio ne l'avait pas remplacé, malgré une annonce mentionnant cuisine équipée et intégrée et la visite préliminaire faisant foi. Celui-là, je ne le regrette pas et espère ne jamais revoir sa sale bobine d'hypocrite !!! Suis partie sans même lui faire mes adieux, alors que nous étions voisins, tellement il m'a saoûlée, particulièrement les derniers mois de préavis !!! Il voulait même nous lancer des travaux de ravalement de façade en juillet, en plein préparatifs de cartons : je l'ai envoyé paître !!!

Voilà pour les nouvelles. Les enfants ont pris leurs marques et sont heureux de leur nouvelle vie marseillaise même si leurs chambres se sont considérablement réduites, y compris pour ceux qui la partagent. Mais il faut bien faire avec.

Quant à moi, après quasiment 3 mois de mort sociétale, mondaine, bloguesque et virtuelle je commence à ressusciter. Un grand merci à toutes celles qui ont pris de mes nouvelles et m'ont remonté le moral lorsque le drapeau se mettait en berne. Je vous laisse, en vous disant à très, très, très, très vite (peut-être plus pour commenter chez vous autres, au démarrage) et avec cette belle vue de Notre-Dame de la Garde, sur fond de ciel marseillais, prise il y a un ou deux mois.  

N-D de la Garde été 2015

Prenez soin de vous.