Il est vrai que, depuis quelque temps, c'est plutôt "lenteur et petite vitesse", côté fignolage. Particulièrement lorsqu'on perd une surface importante (70m2, en ce qui nous concerne). Tout repenser, revoir certains meubles (pour les chambres, notamment) équiper une cuisine quasiment nue, nos meubles d'origine finissant par rendre l'âme, au fur et à mesure des déménagements, ou ne rentrant pas forcément dans une nouvelle configuration et vendus sur le BC, nécessitent de la réflexion, donc du temps et, ne nous le cachons pas, un budget.

J'avais montré, déjà, les balbutiements dans le séjour. Celui-ci est désormais bien installé. Mais, restent les rideaux. Quel système ?? Car, à chaque fois, évidemment, les châssis ne sont pas les mêmes, donc les tringles sont à changer. Et certaines techniques, déjà utilisées, ne nous ont pas forcément satisfaits par le passé.

Ensuite, il y a désaccord entre Madame et Monsieur : l'une ne veut des voilages que dans les chambres. Normal, si on veut se changer en plein jour, sans que les voisins puissent se rincer l'oeil. L'autre en veut aussi dans le séjour. Ce que je pense inutile car ils couperaient la lumière de cette pièce qui est la plus claire de la maison et que les beaux doubles rideaux, faits avec Maman il y a 15 ans, (et que je n'avais pu remettre à Albi, encore un fichu système à la gomme !!) suffiraient largement à l'habillage. Pour le moment, j'ai donc un séjour avec ses meubles, ses bibelots, ses tableaux et gravures, ainsi que sa déco, mais sans rideaux. Voici pour vous faire une idée plus précise que les photos des tous premiers mois :

Séjour 9

Séjour 8

Séjour 7

Biblio

Biblio

Miroir 4

Miroir 3

Séjour 6

Séjour 5

Séjour 4

Séjour 3

Miroir 2

Miroir 1

Séjour 2

Buffet (1)

Personnellement, j'aimerais bien retrouver ce système, que nous avions il y a une douzaine d'années, dans notre appartement soissonnais :

108-0860_IMG

Il est vrai, qu'à cette époque, nous surplombions toutes les habitations autour et n'avions pas de vis à vis directs. Mais je ne fais pas de strip-tease dans mon séjour, non plus ;-)Par la suite, dans notre maison jurassienne, ainsi qu'à Nantes, nous avions opté pour un système double : tringles chariots, pour les voilages, couplées aux tringles en bois des doubles rideaux pourvus d'anneaux. Désolée, les smartphones n'étant pas encore répandus au milieu des années 2000, nous n'avions pas le réflexe APN immédiat, comme de nos jours. Je n'ai donc retrouvé que ces deux photos qui donnent vraiment une idée. Non, non, je ne faisais pas collection de bijoux en décoration ;-) C'était juste une vente privée, que j'organisais pour une marque spécialisée dans les bijoux en nacre et perles. J'avais donc voulu immortaliser mon installation, leur mise en valeur et mes mises en scènes.

IMG_6337

 IMG_6352

Seulement, ces voilages sur tringles chariots, datant du début de notre mariage, avec leurs crochets à enlever à chaque lavage, à réadapter en longueur à chaque déménagement (j'en ai fait et défait des plis baigneuses au-dessus des ourlets d'origine !!) commençaient à nous sortir par le nez, les yeux, les oreilles et le reste !!!! Tout comme certaines tringles en laiton de 2 mètres de long à se trimballer avec leurs cordons à démêler à chaque mutation !!! 

Je vais donc continuer à réfléchir à la chose. Mais je suis également ouverte à toutes suggestions, sachant que nous avons déjà un peu tout essayé : tringles plates pour petits voilages, ou voilages légers, dont on colle les crochets sur le montant des fenêtres (et qui passent leur temps à tomber ;-), tringles de vitrages dites "auto bloquantes" et extensibles. Sauf que nous ne pouvons pas réutiliser ces dernières étant donné qu'il n'y a plus du tout de prise autour de nos nouveaux montants de vitres qui sont désespérément plats :-( Bref, j'étudie tout ;-)

La cuisine, dont certaines avaient connu l'épopée de son installation ;-) et qui ressemblait à ça est enfin aménagée à mon goût. Restent encore quelques petites choses à accrocher. Ceci fera l'objet d'un prochain billet.

En attendant, je tiens à réparer une erreur et des oublis. J'avais souhaité la bienvenue à un certain "Jean-Pierre", sauf qu'il ne s'agissait pas de Jean-Pierre mais de Thierry ;-) Pas vraiment d'homonymie dans les deux prénoms, me direz-vous ;-) En revanche elle résidait dans le patronyme. Il se trouve que je croise, sur la blogo, 3 personnes avec ce nom de famille, dont un Jean-Pierre. Voilà donc l'origine de ma confusion. En voulant saluer Thierry, qui a rejoint mon monde aux alentours de fin janvier et au moment où j'étais aux abonnées absentes, je pensais Jean-Pierre. Toutes mes excuses, les plus sincères ;-)

Et puis, j'ai salué Anne-Sophie, mais j'ai oublié Lylou-Anne et une autre abonnée qui a préféré garder l'anonymat ce qui ne me gêne pas en soi. Je suis assez ouverte ;-) Toutes mes excuses, mesdames. J'avoue, honnêtement, que je ne suis pas une assidue des décomptes, des statistiques et des flux de fréquentation, honnêtement. D'abord, je n'y comprends pas grand-chose. Ensuite, je reconnais que je ne pense même pas à vérifier. Et je ne vous mens pas. Depuis, Laurence est également arrivée et je suis ravie de l'accueillir, en espérant qu'elle se plaira dans mon cocon virtuel.

Enfin, et s'il n'est pas trop tard, voici mon bouquet du week-end pour Nelly.

page

Depuis que je suis marseillaise, je me rends souvent au marché aux fleurs du vendredi au Prado. Et j'ai craqué pour ces magnifiques arums et ces pivoines.

Enfin, aujourd'hui, c'est la commémoration de la célèbre bataille de  Camerone, chère à cette prestigieuse unité dont notre pays peut-être fier : la Légion Étrangère. En tant que soeur d'un officier de Légion et amie de quelques uns du célèbre 1er REC, qui a déménagé d'Orange à Carpiagne, au sud de Marseille, à l'été 20014, je souhaite une belle célébration.

Afficher l'image d'origine

Je vous souhaite un bon week-end du 1er mai, même si celui-ci tombe dimanche, et vous dis à très bientôt.